FORUM DE TEST
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Journal de Maybeth Oney

Aller en bas 
AuteurMessage
Maybeth Oney
6ème année, Serdaigle
6ème année, Serdaigle
Maybeth Oney

Féminin Nombre de messages : 29
Age : 28
Âge du personnage : 16 ans
Humeur : Instable
Date d'inscription : 17/07/2008

Feuille de personnage
Points de Magie: 20

Journal de Maybeth Oney Empty
MessageSujet: Journal de Maybeth Oney   Journal de Maybeth Oney EmptySam 19 Juil - 18:12







Cher Journal,

Ca y est , c'est fait. Sixième année à Poudlard ..j'ai l'impression que les autres sont passées tellement vite. Tu sais , vite comme lorsque le train qui vous emmène chez vous est d'autant plus rapide que c'est la nouvelle fin des études..et le nouveau début d'une nouvelle année.
C'est la première fois que j'écris dans ce journal. Je l'ai trouvé hier derrière ma valise , en dessous d'un grimoire..Il m'a été offert par ce garçon : celui là même qui m'a fait ruminer plusieurs fois avant d'en finir. Sortir avec quelqu'un n'est apparemment jamais assez durable et je me retrouve en un point différente des autres , à chaque fois. Je crois qu'il n'y a là rien à faire , ni rien à changer. Après tout qui a dit que chacun ressemblait à chacun ?
J'écris maintenant avec plus de vigueur et ce cadeau si étrange (as-tu déjà vu un garçon offrir un journal intime à sa copine toi ?!) me rend service. J'avais hésité entre le brûler et le cacher , mais tu ne m'as rien fait de mal. D'ailleurs,je suis plutôt contente de ne pas t'avoir détruit.
Lorsque je suis rentrée à la maison , ma mère m'a appris un sort qui fait devenir les pages blanches , juste lorsque moi-même je ne les lis plus. C'est pratique car je ne supporterais pas qu'on lise mes pensées ! Pas que j'en ai peur mais plutôt je n'en ai pas envie : tout simplement. Alors , comme tu dois t'en douter, j'ai usé de ce sort il y a à peine quelques minutes. Je pensais avoir tout raté mais...voilà je viens de renouveler l'expérience en arrêtant de me relire et les pages deviennent vierges de toute phrase.
Tu dois me trouver bien futile , car je n'écris pas très bien. Je ne suis pas une écrivaine , à preuve du contraire et tant que tout se case assez normalement : ça devrait m'aller.
Sais-tu pourquoi je t'adresse la parole par écrit ? Avec mes "cher journal" j'ai l'impression de me comporter à la manière d'une folle..Mais ça , ce n'est pas une nouvelle venant de moi. Quelqu'un m'a un jour demandé si je n'étais pas la soeur de Luna Lovegood, je n'ai pas répondu car ça ne me paraissait pas une insulte. Je ne la connais pas vraiment , mais le fait de la voir se balancer de gauche à droite -dans la salle commune- en mettant sa baguette dans son oreille droite, me fait irrémédiablement sourire. Et si elle me fait sourire c'est que forcement , elle ne doit pas être si bête que ça mais plutôt gentille dans son genre.
Demain c'est le premier jour de cours et cette routine me surprend. Malgré les évènements qui s'enchaînent, malgré que Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom semble être de retour ; je suis encore capable d'étudier , de déjeuner dans la grande salle et même de m'amuser dehors....
Je ne sais pas. Je ne sais presque vraiment plus, peut être est-ce le calme avant la tempête ?
Qu'en penses-tu ? Suis-je encore folle parce que j'ai toujours tendance à voir les catastrophes partout ? J'aimerais me tromper, et si ce n'est pas le cas je voudrais pouvoir contribuer à aider les gens du mieux que je peux.....même mettre ma vie en jeu : car ce jeu là en vaut vraiment la chandelle.
Dans peu de temps je crois que je vais acheter un animal de compagnie. Le dernier que j'ai eu était un poisson rouge qui , en ayant vu le manoir dans lequel je vivais , s'est apparemment suicidé. Je pense , car j'ai remarqué ses yeux exorbités en voyant les tableaux animés et il s'est retourné sur le dos. Je l'avais appelé Moldu..car je me disais que c'était un poisson moldu.
Ma mère m'a dit que les poissons étaient trop bêtes pour rester en vie plus de quelques heures ; mon père que c'était comme ça et pas autrement.
En d'autre terme , il est mort parce qu'il devait mourir. Mais lorsque je regarde la tapisserie de chez moi , je ne peux m'empêcher de me mettre à sa place. Vraiment , même moi je ne m'habitue pas toujours à cette maison d'aristocrate !
Devrais-je acheter un chat ? Une chouette ou un hibou ..? Un crapaud peut être ? Non tu as raison , les crapauds font trop de bruits.
A la maison il y a Elvira , la chouette de ma mère. Elle est marron et tellement digne ; je crois même avoir entraperçu la complicité que cet oiseau avait avec sa maîtresse. J'aimerais avoir la chance de pouvoir la caresser comme le fait ma mère, mais on ne remplace personne. J'ai économisé mon argent de poche pour éviter de demander à mes parents, mais après mes folles emplettes il ne doit plus me rester grand chose.
J'ai payé sur le chemin de traverse un échiquier magique et j'entraîne mes pions lorsque j'en ai le temps..mais ils sont encore trop froussards. Il y a également un globe d'astronomie qui me nomme les planètes et les étoiles dès que je les touche. Je le laisse toujours sur ma table de chevet et lorsque la nuit tombe..c'est beau.
Vraiment beau de le voir tourner dans le sombre , les étoiles scintillent et m'envoient des clins d'oeil et toute cette douce lumière..cette douce vue me berce un peu mieux. Car je ne dors pas bien le soir et j'ai beaucoup de mal à trouver le juste sommeil. Tu sais..ce Bon Mr Fruleben ? Il est mort , lui et toute sa famille. C'était des sorciers moldus et ils venaient prendre le thé à la maison. Contrairement à mes parents je n'ai pas pu pleurer car la peine que j'ai ressenti -et que je ressens encore- est loin de se juxtaposer avec des représentations physiques telles les larmes. J'ai toujours ce poids lourd , quand je pense au plus petit des enfants...à la grande soeur qui avait deux ans de plus que moi..à toute cette joyeuse compagnie qui ne sonnera jamais plus à notre porte.
Et j'ai une telle haine envers les meurtriers..
Comment peut-on ne pas penser à notre entourage..à nos proches par la suite ? Qui peut savoir qui viendra plus tard. Après tout mon père est un Moldu , et loin d'être un sorcier. J'essaye de ne pas y penser mais c'est impossible! Je suis incapable de ne pas me demander si à mon retour de Poudlard , quelqu'un sera toujours là pour m'attendre sur le quai de gare ?
Voilà pourquoi ...voilà pourquoi moi , je veux protéger les gens.
Voilà pourquoi je pense qu'il est bon d'être protecteur et d'en avoir le courage.

Ps: Pour ouvrir la porte de ma salle commune , la voix m'a demandé comment nourrir le vide. J'ai répondu que je ne savais pas et elle m'a ouvert : ça signifie quoi..à ton avis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal de Maybeth Oney
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)
» Journal d'un guerrier
» Journal intime d'Aelita Stones

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard 42 :: Flood :: Journal intime-
Sauter vers: